Logo
Meilleur comparateur de sites de rencontres en France 2018
test-pratique---quel-est-le-danger-rel-du-stalking-chez-tinder--

Test pratique : quel est le danger réel du stalking chez Tinder ?

Voici comment vous protéger contre les curieux et les traqueurs qui utilisent les apps mobiles pour récolter des infos

L’application de flirt Tinder accueille chaque mois des centaines de nouveaux membres dans les grandes métropoles de flirt. À côté de Happn et des applications de Meetic ou d’Adopteunme, il s’agit de l’app la plus en vogue en France. Ce n'est donc pas réellement étonnant que le boom de Tinder attire aussi des gens malintentionnés ?

Au cours de notre test pratique qui portait sur les risques typiques auxquels sont exposés les utilisateurs de Tinder, une femme célibataire nous raconta ainsi l'histoire d'un individu particulièrement persévérant qui figurait parmi ses candidats Tinder. Une fois qu'ils avaient échangé leurs numéros de portables pour communiquer via WhatsApp, il l'aurait salué en disant:

« Tu as donc décidé de quitter la campagne pour venir t’installer dans la grande ville ? »

Il avait réussi à récupérer l'info sur son profil de Facebook...

Vous pouvez entre temps trouver sur Internet de véritables modes d'emploi qui présentent les méthodes de stalking pour l'app de Tinder. Des descriptifs démontrent pas à pas comment démasquer des gens sur Tinder pour étendre ainsi les fonctions de la drague mobile. Certains deviennent de véritables détectives et fouillent dans la vie des autres.

Mais est-ce vraiment aussi simple?

Pour le savoir, nos experts ont effectué un test de stalking avec l'application de rencontre mobile. Ils ont analysé en détail 100 profils de femmes et d'hommes. Mais voici d'abord le résultat global : Dans 60 pourcent des cas, aucun stalking n'était possible via les profils de Tinder. La recherche par images de Google sombra dans l'échec. Dans certains cas particulièrement extrêmes, nous aurions pu devenir de véritables stalkers professionnels.

Nous vous montrons par la suite à quels endroits il existe un réel risque de stalking avec l'app de Tinder, la panique exagérée et comment flirter en toute tranquillité avec Tinder en adoptant quelques mesures de sécurité qui s'appliquent à des réseaux sociaux comme Twitter et Facebook.

Google au service du stalking sur Tinder?

Et quelque part c'est vrai : avec sa recherche d'images, Google met à disposition un outil d'espionnage idéal. Le fait que la recherche d'images via Google ne permet non seulement de démasquer des faux profils et des auteurs de romance scam mais aussi de suivre des profils de célibataires, n'est plus un secret à présent. Celui qui utilise la même photo pour ses flirts via Tinder, son compte Twitter, Instagram, LinkedIn et Facebook, court le risque de faire de cette photo un élément de connexion informatif pour des personnes curieuses et des fouineurs.

Les vainqueurs de test :

Quand parle-t-on de stalking sur Tinder?

Lorsque n'importe qui est en mesure d'accéder au profil d'une personne sur Twitter, Instagram, LinkedIn ou toute autre plateforme du Net en utilisant sa photo de Tinder et son prénom. Au pire des cas, le stalker du compte Tinder parviendra à savoir où la personne travaille.

Test de stalking sur Tinder: quelques cas graves?

Le cas de test qui nous a le plus frappé fut celui d'une femme de 30 ans. Les traces qu'elle avait laissées sur le Net au cours des cinq dernières années, nous ont menées directement de sa photo Tinder + son prénom vers Twitter et sur un site pour mannequins, sur lequel elle s'était inscrite après ses études.

Twitter nous a permis d'accéder à son nom complet. Son dernier tweet et l'agence de mannequins nous ont révélé son lieu d'habitation. Au bout de 5 minutes de recherches, ces infos nous ont alors fourni encore plus de données. Cette femme célibataire et membre de Tinder est maintenant une avocate reconnue. Nous connaissons également le nom du cabinet d'avocats. Si nous étions des stalkers Tinder, nous aurions pu lui envoyer des fleurs à son lieu de travail...

L'app de Tinder et la disponibilité à prendre un certain risque

Ceux qui veulent profiter du service Tinder ont besoin de Facebook. Un profil sur le réseau social est indispensable pour l'inscription à l'application de rencontre mobile. La plupart des célibataires n'hésitent pas une seconde et ne réfléchissent même pas aux conséquences que le transfert de données pourrait éventuellement avoir pour eux.

Rares sont les amateurs de flirts qui hésitent à mettre à disposition leur profil Facebook pour servir de source d'information pour Tinder. Pratiquement personne ne va analyser et optimiser les réglages du profil Facebook, Instagram ou d'autres réseaux sociaux avant de télécharger l'application de rencontre mobile de Tinder sur son smartphone pour commencer à flirter. Celui qui veut flirter de manière spontanée va peut être penser à se protéger pendant ses ébats amoureux, mais il songera moins à la sécurité de ses données.

Est-ce que Google devient ainsi l'instrument universel pour le stalking sur Tinder? Plutôt moins : Au cours de notre test, l' « astuce Tinder », qui consiste à savoir « qui se cache derrière un profil », ne constitue pas réellement une instruction ultra dangereuse.

Qui n'est pas concerné par le stalking sur Tinder?

Les gens qui n'ont pas pu faire l'objet d'un stalking lors du test :

  1. soit très intelligents et ont depuis longtemps appliqué nos conseils anti-stalking sur Tinder ou
  2. des personnes qui ne fréquentent apparemment pas plusieurs plateformes de réseaux sociaux. Ils n'ont donc pas autant de connexions sur Net. Notre test de stalking sur Tinder a révélé qu'il s'agit là en priorité du groupe des plus de 40 ans. La plupart des candidats qui auraient pu faire l'objet de stalking ont entre 25 et 30 ans.

La peur du risque du stalking sur Tinder est-elle exagérée ?

Il ne faut pas une application comme Tinder pour commencer à prendre conscience à quel point nos données personnelles sont accessibles pour tous sur le Net. Un Internaute qui a plusieurs centaines d'amis sur Facebook dont une grande part ne sont que des inconnus, se décide d'office pour une certaine « transparence ».

La recherche d'images de Google ne constitue pas un risque général pour l'application de Tinder

Notre test a démontré deux choses : Pour stalker un compte sur Tinder, il faut toutefois avoir une certaine faiblesse pour le travail de détective professionnel. Sur une totalité de 100 essais, le test de stalking sur Tinder a « seulement » pu récolter des infos personnelles avec
40 profils
: la photo de profil et le prénom ont ici permis d'établir le nom complet chez Twitter, Instagram et d'autres réseaux sociaux, pour ainsi suivre la trace jusqu'au profil de Facebook.

Une connexion directe entre Tinder et Facebook n'a cependant pu être retracée dans aucun des cas. La recherche d'images de Google n'a pas révélé de photos de profil lorsque celles-ci étaient visibles pour tout le monde sur Facebook.

 

La meilleure protection contre le stalking sur Tinder: simple et efficace

Grâce aux « instructions de stalking sur Tinder » que l'on trouve sur Internet, les cas désagréables comme décrit plus haut se sont malheureusement déjà produits à plusieurs reprises. Elles montrent en détail comment quelques clics permettent d'en savoir plus sur un autre membre Tinder.

Ceux qui ne souhaitent pas que leurs infos soient accessibles à tous doivent tout simplement respecter quelques règles de base pour pratiquement réduire à zéro le risque de stalking sur Tinder.

3 astuces efficaces pour draguer en toute sécurité sur Tinder
  1. La règle anti-stalking : la sécurité en toute rapidité N'utilise jamais la même photo pour plusieurs plateformes sociales. Cela signifie : une photo différente pour Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, etc. Et chaque photo doit uniquement apparaître sur une seule plateforme.
  2. La règle anti-stalking : la sécurité en toute simplicité Ne jamais utiliser son vrai nom si possible. Il est indispensable d'opter pour un diminutif ou un surnom - c'est possible sur Twitter, mais évidemment moins sur LinkedIn ...
  3. La règle anti-stalking : la sécurité supplémentaire Cette règle est plus particulièrement valable pour ceux qui sont plus fortement exposés au risque du stalking sur Tinder en raison des connexions diverses sur le Net ! Une fois inscrit sur Tinder, déplacez tout simplement sur Facebook toutes les photos qui ont été utilisées dans des dossiers fermés, uniquement visibles pour des amis. Changez ensuite la photo de profil de Tinder contre une autre photo (uniquement visible pour des amis) en supprimant ensuite l'ancienne photo. La timeline du compte Facebook est par ailleurs juste à rendre visible pour des amis. Une sécurité supplémentaire demande parfois des astuces spéciales...
Expert Cedric Liermier
Top

Choisis ton site de rencontre et compare !

Choisis au maximum trois prestataires et compare ensuite ta sélection.

Comparer !
Compare les sites des rencontres !